C’est une période riche et intense que nous sommes en train de vivre, autour de l’Industrie 4.0 !

 

Suite aux visites successives de l’IOT World puis du SIDO, nous sommes partis à la découverte de la société Qowisio (rencontrée au … SIDO), basée à Angers pour un séminaire autour des outils connectés.

Une occasion de découvrir Angers (une belle ville avec des gens accueillants), une équipe Qowisio très dynamique et professionnelle, et de se faire expliquer les détails des réseaux bas débit, des capteurs et objets connectés. (Iot Connected Days by Qowisio) Mais pas seulement, au-delà de la technique et du Kit de développement qui a ravi Cyril, ce séminaire fut l’occasion d’échanger sur les retours d’expériences, les cas d’usages appropriés et les potentiels de l’IOT dans le monde digital.

 

Une visite à la cité des objets connectés plus tard (elle est donc à Angers cette cité, membre du réseau French Tech) nous avons pu constater toute la dynamique naissante autour des technologies et des cas d’usages digitaux pour les industriels dans les domaines de la Supply Chain et de la Production, et qui nous a  donné pas mal d’idées pour nos clients.

Si vous êtes partants pour une démo, Cyril est déjà dans les starting-blocks, donc just ask !

 

Puis direction Paris pour le salon de l’Industrie du futur organisé par Marcus Evans. Cyril et moi ne savions pas trop à quoi nous attendre mais ce fut finalement un évènement riche avec une profondeur de réflexion intéressante. Nous avons ainsi pu découvrir beaucoup de retours client et de réflexions académiques autour des sujets qui agitent le monde de l’industrie du futur : cobotique, fabrication additive, MES, smart factories, le Lean Management vs. révolution numérique, la mise en application des lunettes intelligentes chez Bosch (ca ne vous rappelle rien ?). Des retours d’expérience de BOSCH donc, mais également de Thales, Wago, General Electric , Safran, Letra, Arysta et des opportunités toujours aussi excitantes dans un monde qui bouge.

 

Ce séminaire nous a conforté dans notre approche autour de la transformation digitale, l’objectif pour les entreprises françaises étant de se moderniser et de trouver des positionnements différentiants sur leurs marchés pour accroître leur compétitivité. Pour atteindre ces objectifs, elles devront se transformer car l’impact (majoritaire ?) est bien une transformation organisationnelle, incluant la modification parfois radicale des modèles d’organisation et de management en place, en repensant la gestion des compétences de salariés.

 

Andreas VIEBERING, responsable du pôle Conseil Métier & Organisation.

Cyril VERNET, responsable du pôle Digital, Technologie, Systèmes & Innovation.

Donnez votre avis

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

.